Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

 

 

 

 



 

Altan ou L’imaginaire irlandais

Philippe Cousin

Depuis plus de trente ans, le groupe Altan a fait rayonner sur le devant de la scène internationale, la culture et la musique de leur région d’origine, le Donegal, au nord-ouest de l’Irlande.

Portés par la voix cristalline de Mairéad Ní Mhaonaigh, ils ont au fil des années, accumulé les prix et récompenses, preuve d’un talent immense et indéniable.

En cette fin d’année 2019, Naïade Productions avait eu la bonne idée de les inviter en France pour une mini-tournée intitulée l’Imaginaire Irlandais. Ces trois dates fin novembre et début décembre, à Mainvilliers dans la proche banlieue de Chartres, Bréhal à deux pas de Granville et La Forêt Fouesnant dans le Finistère sud, ont de toute évidence, rencontré le succès avec des salles pleines (entre deux cent cinquante et trois cent cinquante personnes à chaque fois) et des spectateurs enchantés. Entourée de Ciarán Curran au bouzouki, Mark Kelly à la guitare et Martin Tourish à l’accordéon, la blonde Mairéad et son fiddle vibrionnant ont su emporter le public dans un tourbillon de danses et de mélodies toutes plus belles les unes que les autres.

Entre reels, jigs, hornpipes et ballades chantées en gaëlique ou en anglais, les quatre membres d’Altan ont transporté des spectateurs sous le charme au cœur de l'imaginaire irlandais et de ses landes mystérieuses. Avec un répertoire qui puisait largement dans leur dernier album The Gap of Dreams, mais également dans des albums beaucoup plus anciens, Mairéad et ses amis mettaient le feu à la salle et les battements de mains et tapements de pieds étaient bien là pour en attester.

Au passage on reconnaissait quelques-uns des airs qui ont contribué à façonner leur renommée : Fermanagh Highland, The Tullaghan Lasses, le reel Gweebarra Bridge, The Gap of Dreams qui donne son titre à leur plus récent album, et les chansons Dónal Agus Mórag, Dúlamán, populaire chanson enfantine, ou Gleanntáin Ghlas Ghaoth Dobhair, véritable hymne du village natal de Mairéad. En tout une vingtaine de titres représentatifs de la déjà longue carrière de ce talentueux groupe.

Nul doute qu’après quasiment deux heures de concert, les spectateurs sont rentrés chez eux avec dans la tête des éclats de rêve du Donegal.

 

Prochains concerts en 2020 en France :

 Le 7 février à Saint-Pierre d’Oléron (17).

Le 14 février à Changé (53).