Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

THE NORDIC FIDDLERS BLOC

La rencontre des musiques du nord

Interview par Philippe Cousin

Les rencontres entre différentes cultures d'Europe du Nord sont relativement fréquentes. Après l'aventure des String Sisters qui voyait la rencontre de violonistes d'Irlande, d'Écosse, des USA, de Norvège et de Suède, voici celle des Nordic Fiddlers Bloc qui s'est créé sur un créneau musical similaire. Nous avons voulu en savoir davantage en allant interroger l'un d'entre eux, le Norvégien Olav Luksengård Mjelva.

"Nous nous sommes rencontrés en 2009" débute Olav.

Au hardanger et au violon d'octave nous trouvons Olav Luksengård Mjelva, natif de Norvège, à l'alto et au violon il y a Anders Hall, originaire de Suède et au violon enfin, officie Kevin Henderson, qui lui, vient des Shetland en Écosse.

"Nous ne sommes pas particulièrement issus de familles de musiciens mais nous avons tous les trois grandi dans des régions où la scène folk est très vivante. En grandissant avec la musique folklorique qui nous entourait, le violon était un choix évident car c'est un instrument très courant dans toutes nos traditions.

Après notre première jam session, nous avons tous senti que nous avions trouvé quelque chose d'unique, et depuis lors, c'est le concert qui prime pour nous tous".

Une rencontre musicale.

Leur musique est ancrée dans les traditions de violon des Shetland, de Norvège et de Suède, mais la musique et les arrangements qu'ils font ensemble sont basés sur une compréhension et un goût communs qu'ils ont développé ensemble au fil des ans.
Olav et Anders jouaient déjà ensemble dans le groupe Sver, et Anders a eu l'idée de former un trio de violons. En 2009, ils ont rencontré Kevin lors de plusieurs festivals et ont décidé de se retrouver pour boire un verre et écouter de la musique en Norvège. Rapidement ils réalisent qu'ils ont une vision commune de la direction qu'ils veulent donner à leur musique.

"Quand nous nous sommes rencontrés" poursuit Olav, "nous avons tous été intrigués par l'idée d'approfondir les différents styles et traditions. Au début, nous nous sommes surtout concentrés sur la musique traditionnelle de Norvège, de Suède et des Shetland. Au fur et à mesure que nous développions notre répertoire, nous avons commencé à écrire davantage notre propre musique et nous nous sommes plongés dans des airs de différents endroits".

Le violon Hardanger étant l'instrument national de la Norvège, pour eux il était naturel de l'utiliser parce que c'est l'un des principaux instruments d'Olav et que le son apporte une autre dimension et des possibilités à la musique.

"Nous avons beaucoup expérimenté l'utilisation d'une large gamme d'instruments de la famille des violons, de la gamme basse du violon d'octave et de l'alto jusqu'à la gamme haute du violon Hardanger. Ce son très varié nous a valu d'être assimilés à un quatuor à cordes plutôt qu'à un simple trio".

Nous avons interrogé Olav sur le lien qu'ils ont introduit entre la musique nouvelle qu'ils composent et jouent et les racines traditionnelles de celle-ci.

"Lorsqu'il s'agit d'airs traditionnels, ce ne sont pas tous ceux qui fonctionnent naturellement dans notre cadre, mais lorsque nous écrivons de nouveaux morceaux, nous avons à l'esprit le son du trio et l'étendue des instruments.

Nous avons un énorme respect pour les traditions de chacun d'entre nous, donc généralement, quand nous jouons un air des Shetland, Kevin joue la mélodie, Olav quand c'est un air norvégien et Anders quand c'est un air suédois. Cela aide beaucoup à l'authenticité". Les trois musiciens revendiquent une certaine image de leur musique.

"Une brève description de notre musique" confesse Olav, "serait de la qualifier de musique nordique pour violon, à la fois traditionnelle et contemporaine en termes d'arrangements et de présentation. Nous essayons d'être innovants et nous sommes très conscients que nous n'utilisons pas la même formule dans l'arrangement de chaque morceau pour qu'il reste varié et intéressant. Il serait très facile de tomber dans un piège qui consisterait à utiliser les mêmes idées d'arrangements pour chaque morceau, ce qui pourrait le faire sonner de façon semblable. Aussi nous explorons constamment toutes les possibilités en matière d'idées, en essayant différentes techniques de violon".

Olav et ses amis composent de plus en plus des morceaux qu'ils interprètent et tirent une grande partie de leur inspiration du simple fait de jouer ensemble car pensent-ils, il est plus facile de composer de la musique en gardant leur propre cadre à l'esprit.

Ils reconnaissent un large éventail d'influences musicales. "Nous sommes tous très ouverts aux différents styles et genres et il est très naturel d'être influencés par cela de façon plus ou moins inconsciente. Ainsi, la musique et les musiciens classiques, de jazz ou de rock et bien d'autres styles nous inspirent tout le temps".

Un nouvel album en novembre.

En cet automne 2020, après un premier album en 2011 puis Deliverance en 2016, ils publient un troisième album intitulé Bonfrost, un mot qui en dialecte des Shetland, signifie un froid très intense. Bonfrost a été enregistré en direct, le trio souhaitant capturer la sensation et l'énergie d'un concert live, dans un studio qu'Olav dirige en Norvège.

"Nous prenons une direction légèrement différente avec notre troisième album. Nous avons inclus un morceau solo de chaque musicien en plus de notre collaboration habituelle.

L'objectif du groupe a toujours été de faire des arrangements en trio des différents morceaux que nous apportons sur la table. Mais en réponse à la question de savoir s'il est possible d'entendre les trois styles individuels, nous avons décidé d'inclure un morceau solo de chacun d'entre nous pour donner un avant-goût de nos différents styles, indépendamment de notre collaboration sur les autres titres de l'album.

Nous recherchons un son plus large et nous tentons de repousser nos propres limites ainsi que celles de nos instruments. Nous pensons qu'il est important d'explorer les nombreuses possibilités offertes par notre gamme d'instruments, car si nous n'utilisions que nos trois violons ordinaires, il serait difficile d'obtenir une telle variété de sons et de couleurs".

Leur passion commune et leur complicité musicale s'entendent tout au long de l'album. Ils pensaient que pour certains airs traditionnels, le moment était venu de les enregistrer.

"Nous composons en pensant au groupe et c'est donc un processus très naturel de choisir des airs qui conviennent à notre son. Beaucoup d'airs traditionnels peuvent se révéler difficiles à arranger pour des tas de raisons. La première étant que nous sommes tellement habitués à les entendre dans un contexte spécifique".

Une période difficile pour la musique.

Jusqu'à présent le groupe a beaucoup tourné au Royaume-Uni et aux États-Unis ces dernières années ainsi que dans de nombreux festivals et concerts un peu partout en Europe.

"L'Écosse est une destination régulière dans notre programme de tournées. Nous avons aussi joué plusieurs fois en Irlande. Nous devions d'ailleurs jouer à Baltimore cette année. Mais du fait de la pandémie, la tournée a été annulée.

Pour l'instant il est très problématique de planifier quoi que ce soit. Toutes nos tournées ont été reportées et il est difficile de savoir quand elles pourront reprendre. Donc cette année nous jouons surtout en Norvège.

Nous avions envisagé beaucoup de choses en prévision de la sortie de l'album mais tout a été annulé. Bien sûr tout le monde est dans le même bateau en ce moment. Mais nous avons décidé de sortir notre album quand même afin d'avoir quelque chose à proposer à notre public du monde entier qui nous soutient régulièrement.

Et puis comme nous l'avons fait pour nos deux précédents albums, nous allons publier dans quelques mois, un livret avec les airs de Bonfrost. Et pour la première fois, l'album sera aussi disponible en vinyle. Nous espérons qu'il plaira aux nouveaux et aux anciens auditeurs.

 

http://www.thenordicfiddlersbloc.com

 

THE NORDIC FIDDLERS BLOC - The meeting of northern music

 

Encounters between different Northern European cultures are relatively frequent. After the adventure of the String Sisters which saw the meeting of fiddlers from Ireland, Scotland, the USA, Norway and Sweden, here is the adventure of the Nordic Fiddlers Bloc which was created on a similar musical niche.
We wanted to find out more by interviewing one of them, the Norwegian Olav Luksengård Mjelva.


"We met in 2009," says Olav.
On hardanger and octave fiddles we find Olav Luksengård Mjelva, a native of Norway, on viola and fiddle there is Anders Hall, a native of Sweden, and on fiddle there is Kevin Henderson, who comes from Shetland in Scotland.
"We don't particularly come from musical families but all three of us grew up in areas where the folk scene is very lively. Growing up with the folk music around us, the fiddle was an obvious choice as it is a very common instrument in all our traditions.
After our first jam session, we all felt that we had found something unique, and since then, the concert has been the most important thing for all of us".

A musical encounter.

Their music is rooted in the fiddle traditions of Shetland, Norway and Sweden, but the music and arrangements they make together are based on a common understanding and taste that they have developed together over the years.
Olav and Anders were already playing together in the band Sver, and Anders had the idea of forming a fiddle trio. In 2009 they met Kevin at several festivals and decided to get together for a drink and some music in Norway. Soon they realised that they had a common vision of where they wanted to take their music.

"When we met," continues Olav, "we were all intrigued by the idea of exploring different styles and traditions. In the beginning we focused mainly on traditional music from Norway, Sweden and Shetland. As we developed our repertoire, we started writing more of our own music and immersed ourselves in tunes from different places.
As the Hardanger fiddle is Norway's national instrument, it was natural for them to use it because it is one of Olav's main instruments and the sound brings another dimension and possibilities to the music.
"We have experimented a lot with a wide range of instruments from the fiddle family, from the low range of the octave fiddle and viola to the high range of the Hardanger fiddle. This wide-ranging sound has led us to be likened to a string quartet rather than a simple trio".
We asked Olav about the link they introduced between the new music they compose and play and its traditional roots.
"When it comes to traditional tunes, not all of them work naturally in our setting, but when we write new material, we keep in mind the sound of the trio and the range of the instruments.
We have a huge respect for each other's traditions, so usually when we play a Shetland tune, Kevin plays the melody, Olav when it's a Norwegian tune and Anders when it's a Swedish tune. It helps a lot with the authenticity.
The three musicians claim a certain image of their music.
"A brief description of our music," confesses Olav, "would be to call it Nordic fiddle music, both traditional and contemporary in terms of arrangements and presentation. We try to be innovative and we are very aware that we don't use the same formula in the arrangement of each tune to keep it varied and interesting. It would be very easy to fall into the trap of using the same arrangement ideas for each tune, which could make it sound similar. So we are constantly exploring all the possibilities of ideas, trying different fiddle techniques".
Olav and his friends are increasingly composing tunes that they perform and get much of their inspiration from just playing together because they think it is easier to compose music with their own framework in mind.
They recognise a wide range of musical influences. "We're all very open to different styles and genres and it's very natural to be influenced by that in a more or less unconscious way. So music and musicians from classical, jazz, rock and many other styles inspire us all the time".

A new album in November.

In the autumn of 2020, after a first album in 2011 and Deliverance in 2016, they release a third album entitled Bonfrost, a word that in Shetland dialect means a very intense cold.
Bonfrost was recorded live, the trio wanting to capture the feeling and energy of a live concert, in a studio that Olav runs in Norway.
"We are taking a slightly different direction with our third album. We've included a solo track by each musician in addition to our usual collaboration.
The band's goal has always been to make trio arrangements of the different tunes we bring to the table. But in response to the question of whether it is possible to hear all three individual styles, we decided to include a solo track from each of us to give a taste of our different styles, independently of our collaboration on the other tracks on the album.
We are looking for a wider sound and we try to push our own limits as well as those of our instruments. We think it is important to explore the many possibilities offered by our range of instruments, because if we only used our three normal fiddles, it would be difficult to achieve such a variety of sounds and colours".
Their shared passion and musical complicity can be heard throughout the album. They thought that for some traditional tunes, the time had come to record them.
"We compose with the band in mind, so it's a very natural process to choose tunes that suit our sound. A lot of traditional tunes can be difficult to arrange for many reasons. The first is that we are so used to hearing them in a specific context.

A difficult time for music.

So far the band has toured extensively in the UK and the US in recent years and in many festivals and concerts throughout Europe.
"Scotland is a regular destination on our touring schedule. We have also played several times in Ireland. In fact, we were due to play in Baltimore this year. But due to the pandemic, the tour was cancelled.
At the moment it is very problematic to plan anything. All of our tours have been postponed and it is difficult to know when they can resume. So this year we are playing mainly in Norway.
We had a lot of things planned for the release of the album but everything has been cancelled. Of course everybody is in the same boat at the moment. But we decided to release our album anyway to have something to offer to our audience all over the world who regularly support us.
And then, as we did for our two previous albums, we're going to publish in a few months a tune book for Bonfrost. And for the first time, the album will also be available on vinyl. We hope it will appeal to new and old listeners alike.