Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5PLANETES fait ses Podcasts

A la rencontre des musiques des peuples du mondes : De Guipavas à Addis-Abeba 

Paul Barnen

Proposer régulièrement la bande son d’une rencontre avec un musicien, un acteur musical, un luthier, un facteur d’instrument de musique… Et devenir à terme une sorte petite encyclopédie, réjouissante et curieuse, d’un genre musical souvent inconnu du plus grand nombre : les musiques du monde.

Les musiques du monde sont le monde et ses peuples qui font de la musique. Ces musiques sont urbaines ou rurales, sacrées ou profanes, intimes ou collectives. Elles rythment la vie des communautés, leurs quotidiens, leurs rites, leurs mémoires. Elles s’incarnent à travers des artistes qui font voyager leurs créations, reconnues comme passeurs des valeurs et des tempéraments de leurs pays. Elles s’incarnent en des milliers de genres musicaux.

En définitive, elles sont ce qu’écoutent encore les 3/4 des peuples de la planète.

Les artistes et acteurs des musiques du monde sous différentes acceptions, patrimoniales ou métissées, traditionnelles ou World, sont porteurs de cet archipel musical qui exprime une diversité culturelle de chair et d’imaginaire. A l’heure du Village global et d’Internet il est important de revendiquer une visibilité pleine et entière de ses expressions musicales. En respect des identités culturelles de chacun, de ceux qui les magnifient et des publics qui les plébiscitent. 

Merci Franck Tenaille.

Photo d'ouverture : Yvette Horner à la cabrette par Roland Manoury

Une nouvelle série de PODCASTS par Philippe Krümm pour 5 PLANETES

En "cliquant" sur chacune des photos vous accédez directement aux podcasts.

Le Mur des podcasts d’Ouest-France vous propose une nouvelle série dans sa rubrique partenaires : "5 planètes, des mondes de musiques". Une émission proposée par Philippe Krümm, journaliste voyageur indépendant. De Guipavas à Addis-Abeba, il va à la rencontre des musiques des peuples du monde. Chaque semaine, découvrez la bande-son, bien dans son temps, d’une rencontre avec un musicien, un instrument, une tradition orale, l’actualité du disque…

 

Quelques mots cher Philippe Krümm

Quel est votre parcours ?

Journaliste depuis la fin des années 1970, je voyage à la rencontre des peuples du monde, de leurs musiques et de leurs instruments.

C’est la déception de ne pouvoir à 15 ans, devenir pilote de course à moto qui me poussera vers la musique ! Dès lors je vais être de toutes les aventures de ce que l’on nommera en France : le folk, les musiques traditionnelles (TRAD’) puis les musiques du monde.

Après des études de Marketing, je me consacre à l’ethnomusicologie de la France à Nanterre, l’organologie au conservatoire supérieur de musique de Paris et à l’acoustique musicale à Jussieu. Puis je serai chargé de mission pour les musiques traditionnelles au Ministère de la Culture, Direction de la musique (1982,1989).

Par la suite je vais fonder des labels : Silex et Cinq planètes, diriger la collection de l’Unesco, produire pour Auvidis, Emi, Sony, Bmg… M’occuper également de quelques festivals, puis agir comme rédacteur en chef et fondateur de différents magazines papier : Trad’Magazine, Mondomix, Accordéon Magazine et les sites World Music Land (Nova), 5planetes…

Je suis également l’auteur de quelques livres, toujours autour de mes passions : les musiques du monde, les instruments de musique et les chevaux de traits !

Aujourd’hui je participe à de nombreuses expertises et expositions pour différents musées dans le monde et ventes aux enchères. Une de mes fiertés étant d’avoir assisté Alain Vian, (frère de « l’autre »), Historique et passionnant antiquaire en instruments de musique à Paris, sur certaines ventes aux enchères. Directeur artistique des salons de l’accordéon et du violon à Paris à la Bellevilloise et à Lyon. J’ai reçu une belle « médaille » de Chevalier des Arts et Lettres (2007).

Je vis actuellement entre Landébaëron (22) et dés que je peux Trois-Rivières  au Québec.

Comment est venue cette idée de podcast ?

Dans une autre vie j’ai travaillé sur des émissions à France Musique, toujours dans l’idée de présenter et faire découvrir les musiques du monde. La radio m’a toujours passionnée et l’avènement des podcasts, des Balados comme aiment à dire les - Québécois- me semble une belle ouverture très contemporaine. 

Quel est l’esprit et le but de cette série ?

Simplement, faire découvrir des musiques que la plupart des gens ignorent. Aujourd’hui nationalement, il n’existe quasiment aucun média parlant régulièrement des musiques dites du monde et pour de nombreuses raisons elles ont un vrai besoin de visibilité.

 

En quoi les musiques peuvent permettre de découvrir les peuples et les cultures ?

Aujourd’hui les ¾ des peuples de la planète n’écoutent ni ce que l’on nomme de la musique classique, ni du rock, ni du jazz… Mais la musique populaire de leurs cultures. Le monde est d’une richesse infinie en matière de musiques, d’instruments, de rythmes... La musique traditionnelle est certainement la plus belle et lumineuse porte pour entrer dans la vie des peuples et leurs cultures.

 

Pourquoi il vous ait apparu intéressant d’intégrer le Mur des Podcasts de Ouest-France?

Je dis toujours : « Le plus difficile ce n’est pas de faire mais de faire savoir ! »

Et comme je l’évoquait précédemment les musiques du monde ont besoin de « lumière ».

En intégrant le Mur des Podcasts de Ouest France et je les en remercie, c’est pour moi une façon d’aller vers potentiellement beaucoup de gens en m’adossant sur un grand média solide et reconnu. Après, à moi de faire en sorte que mes podcasts plaisent au plus grand nombre.

Pour accéder à l'ensemble des Podcasts : CLIC