Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

 

 

 

 



 

5planetes.com

À l’écoute des Mondes de Musiques

Philippe Krümm

Depuis deux ans une bande de journalistes, Musiciens, professeurs … Passionnés de musique, « militants » du revivalisme que l’on a appelé folk, puis trad. puis musique du monde et aujourd’hui musiques populaires… Ont décidé, le 25 septembre 2017, de créer un site : 5planetes.com, pour devant un vide médiatique abyssale, évoquer les musiques, les musiciens et les peuples qui les pratiquent : Portraits, coups de cœur, coups de gueule, interviews, chroniques disques & livres, vidéos, concerts, festivals… Simplement révéler l’actualité musicale des hommes et des femmes qui font vivre ces musiques.

 

Notre constat, une évidence me direz vous, est qu’avec quelques moyens supplémentaires nous pourrions faire de 5planetes.com, tant sur la ligne éditoriale que pour sa diffusion, l’espace incontournable pour des musiques devenues, au fil de l’évolution des médias, transparentes et muettes.

Aujourd’hui nous avons 30 000 visiteurs uniques par mois. Oui ! Évidement on est loin des puissants sites, mais c’est un début encourageant. Les sujets ne manquent pas. La vitalité du secteur est inversement proportionnelle à sa visibilité. Comment communiquer sur des musiques qui ont de moins en moins pignon sur page. Que ce soit les quotidiens, les hebdos et les mensuels, les rédacteurs décideurs en chef ont droit de vie ou de mort sur tel ou tel style de musique, grand vide qui souvent, disons le, cache une ignorance crasse sur les sujets musicaux autres que L’Opéra qui reste toujours LA musique pour les décideurs de papier et les autres.

Les ors de la grande salle de l'opéra Garnier à Paris - Photo DR

La grande musique, comprenez la classique, est toujours la plus présentée car officiellement la seule digne et largement subventionnée.

Les autres courants musicaux compensant, pour certains, leur pauvreté esthétique et leur fugacité par des budgets bien gras. Les médias et même les chaines nationales s’extasient en fonction des budgets promotionnels - Et oui, on en est à opposer les genres musicaux devant la disparité des aides allouées. À qui la faute ? - Il n’y a plus de place pour des musiques qui ne génèrent pas de pub, car ne soyons pas benêt : Pas pub pas de visibilité.

Ah ! L’indépendance de la presse… Il faut savoir que la presse papier généraliste (Amusant ce mot quand on voit la petitesse de leur vision musicale) est somptueusement subventionnée par nos impôts. « Arrête de faire du populisme Krümm ». « Ah, bon ! »

La plus grande difficulté pour un site étant d'émerger de cet océan de contenus. À 5planetes il nous manque la médiatisation de notre média. Il faut du temps homme pour que l’écosystème (En voilà un mot pratique et dans l’air du temps) puisse fonctionner. Pour ce faire : « à vot’ bon cœur m’sieur dame ! - Time is money ! , disait Benjamin Franklin - Enfin, j’élève le débat, voila une citation. Oui, Pardon de ne pas avoir cité, comme dans tous les textes intelligents du moment : Edouard Glissant, Aimé Césaire, René Char, Pierre Bourdieu, Milan Kundera, Edgar Morin, Vladimir Jankélévitch…

J’aurais pu conclure en vous disant : « Les musiques des peuples du monde ne sont elles pas au-delà du champ de tous les possibles ? »

Mais je glisserais bien : « Le plus stimulant est ce qui est autre » Arnold van Gennep (1873 1957)

Félix Fénéon par Paul Signac - DR MoMa, New York

Ou en pensant à Félix Fénéon : Anarchiste, journaliste (1861 1944) qui évoquait « les arts lointains » j’adjoindrais bien « Les arts alentours » qui paradoxalement semblent aujourd’hui plus inconnus que les « arts lointains ».

Mais en ce moment, c’est l’époque qui me pousse à cela, j’ai une tendresse pour les mots de Pierre Dac, Paul Valéry et Woody Guthrie.

Woody Guthrie - Photo DR

Alors à 5planetes nous avançons simplement, avec une évidence, bien que le monde musical n’en prenne pas le chemin, notre credo est toujours : « Rien n’est beau sans la diversité. »

À nous de jouer : Devant le succès de 5planetes, on est gonflé à bloc pour trouver les subsides qui nous permettront de devenir un site "majeur", toujours libre avec de grandes oreilles aux aguets. En route vers l’infini et au delà...

Ps : Il est certain que de devenir un site bilingue (Anglais - aujourd’hui seules certaines chroniques sont traduites) est important pour faire connaître les musiques dont on parle au plus grand nombre. Le monde anglophone étant incontournable pour la diffusion de nos musiques. Mais là encore c’est assez simple… Il nous faut les moyens.

La rédaction est ouverte, évidemment si vous vous sentez d’attaque, contactez nous, les portes du site vous sont grandes ouvertes. Il s’agit vous l’aurez compris de bénévolat ! Oui, je sais, c’est un vilain mot, mais pour l’instant c’est le seul moyen d’exister et de faire connaître les musiques que l’on aime. On pense que cela en vaut la peine.

La méchante bande de 5planétes c'est aujourd'hui : Etienne Bours, Jean-Pierre Bruneau, François Bensignor, Philippe Cousin, Epistémologix, Jean-François "Maxou" Heintzen, Philippe Krümm, Dominique le guichaoua, Dominique Maroutian, Vicky Michaud, François Saddi, Franck Tenaille, Gérard Viel ...Patrick Archaux (Design Graphique), Andréa d'Agostino (Agence Web DARTEA) - Oui je sais, vous allez me dire : "Mais ce ne sont ( sauf une) que des mâles blancs de plus de 50 ans !!! OUI ! Mais mesdames et messieurs de tous pays notre site 5planetes est grand ouvert...