Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

 

 

 

 


PUBLICITÉ

Bam Bam Tikilik et son Tropical Garage

Joyeuse fusion musicale et culturelle ensoleillée et sans frontière, mais emprunte de traditions....

Gérard Viel

Des normands tombés dans la marmite des rythmes de l’Océan Indien et sans crème fraîche ! Cela donne une musique métissée, chaleureuse, vivante et dynamique. C’est le projet du trio Bam Bam Tikilik, qui revendique totalement son projet musical, ouvert sur le monde, sans frontière et avec sincérité. Rencontre avec ces joyeux gaillards autour d’un rougaille normand……

Comment des musiciens normands en arrivent à jouer de la musique de L’Océan Indien ?

Philippe : J'ai toujours été attiré par une grande variété de musiques. Quand j'ai débuté l'harmonica j'ai commencé à explorer le folk américain au sens large du terme, blues, old-time, country, sans m'arrêter pour autant d'écouter du rock, de la pop anglaise, du folk irlandais. Bref, tout cela m'a amené à collaborer avec des musiciens très divers. Acoustiques, électriques, en français, en anglais, en espagnol... Parmi les harmonicistes que j'admire le plus se trouve Vincent Bucher, notamment grâce à son travail avec Tao Ravao avec lequel il fusionne blues musique malgache et africaine. C'est grâce à lui que j'ai découvert la musique de l'océan indien et les liens qu'on pouvait tisser avec le Sud des Etats Unis. Quand, pour la première fois, j'ai entendu Franck Bourget jouer de la musique de la Réunion j'ai découvert une musique dont je ne savais pratiquement rien mais qui m'a instantanément parlé. Dans le Sega, et le Maloya j'ai entendu du blues, de la musique cajun et l'énergie du rock. Après il y eut un bœuf et l'appel à Jean-Eudes, un batteur de rock capable de ZZ Top aux rythmes malgaches et camerounais les plus complexes. Le reste est venu naturellement.

Franck: j’ai passé 15ans à la Réunion ou je me suis amusé a reprendre des morceaux traditionnels pour le plaisir des potes autour du feu !

Jano : Coup de karma fleuri je revenais d'une tournée à Madagascar avec les musiciens du super groupe Tambour Gazy. Alors quand Philippe m'a présenté Francky, ses influences de l'océan indien m'ont tout de suite branché.

Vous n’avez pas peur de ne pas être pris au sérieux ?

Philippe : On ne cherche pas à jouer de la musique réunionnaise dans le texte. Ni Jean, ni moi n'avons vécu à la Réunion et on ne veut pas dupliquer un modèle. Nous proposons une musique vivante, sincère. Nous sommes libres et inventons des arrangements de plusieurs styles qu'on respecte, qu'on adore, mais que l'on reprend à notre manière. Ce n'est pas pour rien que l’on dit notre style du « Garage Tropical ». Mais notre petite cuisine plaît bien, on a eu des retours de la Réunion, de l'île Maurice et de Madagascar et ils sont très positifs. Et puis comme dis Francky, on ne fait pas tout ça pour être pris au sérieux. On est sincère et enthousiaste mais vraiment sérieux !

Franck: ce n’est pas grave ! Tout ce qui est trop sérieux me fait peur.

Jano : On ne se prend ni pour des puristes ni des gardiens de la tradition. On propose notre mix, comme un « blend » pour un bon rhum!

Quel est le sens du nom Bam Bam Tikilik ?

Philippe : Il faudrait demander à René Lacaille ce que veut dire Tikilik. Bam Bam est un juste une onomatopée. Le tout claque bien.

Franck : Tikilik c’est un morceau de René Lacaille que j ai beaucoup joué et bam bam parce que ca sonnait mieux encore

Comment pourriez vous définir votre projet artistique ?

Philippe : Un ovni en effet. On ne se pose aucune barrière. On veut avant tout garder la fraicheur et l'énergie. La base est bien l'univers ramené de l'océan indien par Franck mais on continuera à y ajouter notre grain de sel pour tenter de développer notre identité. J'aime bien l'appellation Blues Créole mais je crois que Garage Tropical demeure ce qui nous définit le mieux.

Franck : ovni

Jano : tropical garage !

FRANCK BOURGET : CHANT, GUITARE, KAYAMBE

 

Comment s’est constitué votre répertoire?

Philippe: Franck est revenu de la Réunion avec des dizaines de chansons dans ses bagages, des Maloya, des Sega, du traditionnel, des chansons de Danyel Waro, d'Alain Peters. Ce fond nous a permis de débuter, et on a commencé à composer presque immédiatement. Franck apporte le squelette des chansons, on l'aide à tout mettre en place. On travaille assez vite, c'est assez naturel. Quand ça ne marche pas on met de côté.

Franck : de reprises réunionnaises et mauriciennes et petit a petit j’amène des compos. Je prend juste ce que je sais faire

Quels sont les influences et références musicales de Bam Bam Tikilik ?

Philippe : Jean Eudes aime le rock mais il connait également très bien la musique africaine, le reggae et la soul. De mon côté je passe du folk au rock. Ce qui nous réunit au sein de Bam Bam c'est notre amour pour le maloya, le blues et l'énergie d'un rock un peu primitif tel que le jouent des artistes comme Jon Spencer. Mais on aime également beaucoup les ballades, les douceurs jouées avec des instruments qui ont du grain et du caractère.

Franck : mon groupe préféré c’est Motor Head même si je l’ai découvert tard. J’ai beaucoup écouté de punk dans les années 80 .Puis j’ai fais du jazz rock !!! Et je n ai rien écouté du tout pendant 15 ans a la Réunion.

Jano : En plus pour moi toutes sortes de musiques d'Afrique et des Caraïbes.

JEAN EUDES SOLIGNAC LECONTE : BATTERIE, CHANT

Quel regard portez vous sur l’appellation musique du monde ?

Philippe : Pour ma part j'associe à cette appellation une dimension traditionnelle. L'héritage d'une tradition mais sans cesse renouvelée. J'imagine qu'aujourd'hui, et ce à des degrés divers, on fait tous de la musique du monde... Il me paraît difficile de ne pas être influencé par un rythme, une mélodie, une suite d'accord venant de l'autre bout de la planète. Il se trouve que le travail de Bam Bam Tikilik est clairement assumé comme étant un mélange de styles associés à des zones géographiques très précises, des styles issus d'une longue tradition. On s'approprie tout cela et avec les technologies actuelles, on revisite, on adapte. Mais je préfère dire qu'on joue du rock influencé par les musiques du monde. N'ayant pas grandi dans les traditions qu'on interprète cela me paraît plus honnête.

Franck : je ne sais pas trop ce que ca veux dire en fait.

Quels sont les projets d’avenir de Bam Bam Tikilik ?

Philippe : Nous faire connaître et jouer plus, beaucoup plus. Et si possible le plus vite possible à la Réunion !

Franck : jouer à la Réunion, à l’île Maurice et à Thury-Harcourt (Calvados !)

PHILIPPE GÉHANNE : HARMONICA, CHANT

 

Contact : http://www.bam-bam-tikilik.com