Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

 

 

 

 


PUBLICITÉ

Black Sheep

Rencontre avec Black Sheep, gangant du premier Defi Folk-Trad Musik en Saire 2017

Gérard Viel

Le samedi 2 septembre dernier, l’assocation normande Musik en Saire, a organisé le premier Le Grand défi « Folk-Trad », ouvert aux groupes Folk et Trad de Normandie, dans le cadre la cinquièlme édition de son festival consacré à la scène musicale de Normandie. Une scène couverte sur le magnifique port de Barfleur, une régie professionnnelle avec deux techniciens, un public nombreux étaient présents pour découvir les 6 groupes sélectionnés : Doris et Vaquelotte, les Ecraoulettes, Black Sheep, Leonard, Normainn et Passeurs d’Eau.

 

 

C’est le groupe de Rouen Black Sheep qui a fait l’unanimté du jury. Black Sheep est un jeune projet dans les mouvances de la musique irlandaise actuelle, né autour de trois jeunes musiciens passionnés de sessions musicales irlandaises, avec un regard vers des sonorités plus contemporaines. Un groupe à suivre, que vous pourrez retrouver en concert en mars 2018 à Quettehou, invité par l'association Musik en Saire, ainsi que sur France Bleu Cotentin, et dans le village festival des Traversées Tatihou 2018.

Comment est née l’aventure de Black Sheep ?

Fabien: Ca faisait longtemps qu'on parlait de ce projet avec Martial, cela s'est mit en place très naturellement  car on se voyait déjà en session, on jouait déjà ensemble.

Martial : Pour ma part je souhaitais un projet où la flûte irlandaise soit mise en valeur, j'ai proposé à Théo de rejoindre le projet.

Théo : J'ai appris le whistle avec Martial, on se connaissait depuis un moment via les sessions. Je connaissais Fabien de vue seulement et le projet m'a bien emballé.

Comment pourriez vous définir la musique de Black Sheep ?

Théo : C'est une musique différente de celle qu'on joue en session, avec des instruments inhabituels comme le Didgeridoo ou diverses percussions.

Fabien : Black Sheep pour moi c'est un état d'esprit : un dress code, un choix de répertoire, l'envie de proposer quelque chose qui sorte des sentiers battus.

Martial : Black Sheep c'est aussi un gros travail d'harmonie avec flûtes entre Théo et moi.

Quel est l’intérêt d’avoir intégré un didgeridoo dans votre répertoire ? C’est pour faire plus « musique du monde » ?

Martial : Je trouve que la musique irlandaise manque en général de sons graves, le Didgeridoo s'y prête très bien, en plus de jouer un rôle de bourdon, il apporte une certaine profondeur.

Théo : C'est un instrument qui renforce l'originalité du groupe, il apporte aussi un coté rythmique complémentaire à la guitare.

Fabien : Le didgeridoo est mon instrument de prédilection. C'est par son biais que j’ai découvert la musique irlandaise lors d'une rencontre avec un groupe (Cattle Grid). De fil en aiguille, les membres de ce groupe sont devenus des amis et ont fini par m’intégrer à leur formation où je créais un lien rythmique entre le bodhràn et l’uilleann pipes. Au gré des concerts j’ai développé mon style personnel en même temps que je m’imprégnais davantage de la musique irlandaise. Quand nous avons formé Black Sheep, c’est naturellement que le didgeridoo y a trouvé sa place.

Quel regard portez-vous sur les musiques traditionnelles en Normandie ?

Martial : Je n’ai pas vraiment d'avis, j'avoue qu'en dehors de la musique irlandaise, c'est plutôt la scène métal qui capte mon attention.

Fabien : Je prends la musique comme elle vient, qu'elle soit traditionnelle ou non.

Vous avez remporté le 1er prix du Défi Folk Trad 2017 de l’association Musik en Saire, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Théo : Je fréquente le festival depuis quelques années, je suis fier que Black Sheep ait remporté cette victoire. Cela nous permet d'exporter notre musique hors de Rouen.

Martial : C'est une belle victoire entre amis, c'est motivant en tant que groupe.

Fabien : Ca fait super plaisir et c’est carrément encourageant compte tenu que notre premier concert a eu lieu en février.

Pouvez vous nous préciser chacun le groupe de musique que adorez sans limite ?

Martial : Helloween et Lunasa dans la musique irlandaise.

Théo : Wintersun.

Fabien : Bothy band, sans hésiter.

Photo Carole Coeugnet

Site web : https://www.black-sheep.fr/

Lien vidéo : https://youtu.be/--pqLq-eqns