Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

PUBLICITÉ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

Didier Laloy Belem and Mekanics

La rencontre et la fusion d'un violoncelle, d'un accordéon diatonique et la musique mécannique !

Gérard Viel

Voyage dans l'univers magique de Didier Laloy, Katy Adam, Walter Hus et ses orgues Mekanics !

Didier Laloy en France avec Belem and Mekanics, je ne voulais pas manquer cela, et en prime à Saumur région culturelle et gastronomique. Dés l’arrivée dans la salle on est surpris par le « décors » du plateau !!! Encore que ce mot ne soit pas du tout adapté à la réalité, car il ne s’agit pas de décoration mais d’instruments de musiques….en fond de scène sur plus de 10 mètres d’ouverture des magnifiques tuyaux en bois, de différentes longueurs et diamètres, qui sont des flûtes touts droits sorties d’un limonaire géant. Puis un accordéon chromatique « Westminter », une batterie qui attend son musicien et des vibraphones, xylophones ! Les lumières se font discrètes et Katy Adam entre en scène, s’approche d’une petite boîte à musique qui nous envoute avec des notes lumineuses, pendant que Didier Laloy dans l’ombre en fond de plateau actionne le soufflet de son diatonique en toute sensualité. L’atmosphère est installée et on se demande ou nous allons arriver. Les flûtes nous envoient des notes dans toutes les tonalités, l’accordéon et le violoncelle leurs répondent voir complètent les harmonies et les accords. La batterie donne le tempo sans batteur, l’accordéon chromatique déploie son soufflet en toute autonomie tandis que les vibraphones font résonner leurs notes en solitaire ! c’est à cet instant que l’on comprends que ce concert va être exceptionnel !

 

Le souffle des flûtes basses nous arrivent comme des vagues de notes déchainées, l’archet sur les cordes du violoncelle nous caresse comme la main d’une mère protectrice et les notes de l’accordéon diatonique nous surprennent. L’ensemble va droit au coeur et à l’âme du spectateur, nos yeux se déplacent à 180°, essayant de comprendre et sentir d’ou vient le son ! Didier danse avec son accordéon, on ne sait plus si c’est lui qui joue ou l’accordéon qui le guide. Ils sont en totale fusion. Katy tout en douceur fait danser son archet et soutien voir domine l’accordéon. Son jeu subtil et sensuel fait l’amour avec les notes de l’accordéon. Le regard langoureux de Katy vers Didier est plein de complicité, un clin d’oeil, un frôlement de pieds, et ils se sont compris et rebondissent pour leur musique. Malgré la complexité technique des instruments de musique mécanique ces deux artistes s’amusent et dominent les machines, car ils sont capables de jouer avec, y compris avec leurs mains.


Ces musiques mécaniques demandes deux journées d’installation et de réglages avec trois techniciens un ordinateur et un logiciel de musique. Le répertoire ouvert sur le monde, voyage dans la musique de chambre, contemporaine, traditionnelle, du cinéma, mais également dans des univers jazz voir électro ! Ce concert peut être présenté dans toutes esthétiques musicales et il sera toujours possible d’y retrouver des points de rencontre. Le côté électro vient des machines et des sonorités mais elles sont commandées par des humains avec une sensibilité à fleur de peau, le swing de l’accordéon, la fusion du violoncelle et diatonique font des ponts entre la musique classique, et traditionnelle sans jamais tomber dans la légèreté. Ces œuvres musicales ont été composées par le musicien-compositeur bruxellois Walter Hus et ses extraordinaires « orgues Decap » en collaboration et fusionnelle avec Didier Laloy. C’est un pari fou à notre époque de se lancer dans cette création musicale et heureusement que des musiciens comme Walter Hus, Didier Laoy et Katy Adam ont relevé ce défi pour nous faire rêver, vibrer et voyager dans nos têtes. Ce concert est à voir avec les oreilles et entendre avec les yeux ! Espérons que les lieux culturels ou festivals vont prendre des risques artistiques et pas uniquement de remplissage en invitant ce concert de Didier Laloy Belem and Mekanics.

 

Contact : www.zigzagworld.be