Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

 

 

 

 


PUBLICITÉ

École de musique en danger

Les Brayauds, ce n'est pas uniquement Comboros...c'est aussi, notamment, une école de musique associative, qui est en danger immédiat.

Par Raphnin Maurel, President des Brayauds

Le 3 février nous organisons, avec les élèves et parents d'élèves, un bal de soutien. La programmation est sur l'événement.

 

Raphnin Maurel (photo Vicky Michaud)

POURQUOI UN BAL DE SOUTIEN ?

Depuis les années 1990, nous nous efforçons de transmettre ce que nous savons aux générations suivantes, qu'il s'agisse de musique, de danse, d'apprentissage de la vie en société, de savoirs-faire, de connaissances sur le patrimoine local, d'ouverture au monde...l'école de musique associative est l'un des principaux outils de cette démarche d'éducation populaire, complété par des nombreuses actions parallèles. Son originalité tient, notamment, à la qualité des enseignements qui y sont délivrés par des enseignants diplômés, recrutés pour leur dynamique au service de dispositifs pédagogiques innovants et continuellement encouragés dans cette voie. Elle tient aussi au lieu "Le Gamounet", Maison des Cultures de Pays, et à la diversité des actions des Brayauds-CDMDT63 qui permet aux élèves de l'école de musique de se produire rapidement et régulièrement sur scène, dans le cadre de la saison culturelle et des festivals organisés par l'association. Ses résultats sont notoires : une génération de musiciens professionnels ou semi-professionnels déjà chevronnés à 20 ans, une autre en devenir, et encore au moins une autre si l'avenir le permet.

Enclenchée dans les années 2000 et achevée en 2012, la professionnalisation de l'école de musique a été une étape forte de notre projet associatif. Embaucher des professeurs signifiait améliorer nos instruments pédagogiques, entamer un intéressant travail de mise en réseau avec d'autres écoles de musique, enclencher grâce à notre lieu "Le Gamounet" la construction d'un Centre d'Interprétation de l'Architecture et du Patrimoine (CIAP)...mais aussi dégager une masse salariale plus importante.
Ce projet, qui est un réel atout pour le territoire brayaud, ne pouvait être qu'accompagné par les pouvoirs publics, d'autant que la politique de l'association a fermement tranché en faveur de prix d'inscription abordables à tous et toutes. Une école de musique est structurellement déficitaire, et le déficit à combler se chiffre entre 25000 et 30000€ tous les ans. Malheureusement, les aides ont été déclinant, et les projets politiques de coopération au niveau local n'avancent pas, stagnant au mieux lorsqu'ils ne reculent pas.
Les brayauds comblent donc, chaque année, ce déficit en organisant bals, stages, festivals, concerts ; en étant invités à jouer partout en France et souvent plus loin en Europe ou dans le monde.

Mais cela ne suffit plus. La précarité des enseignants et de l'école de musique en général n'est plus que difficilement compensée par la formidable aventure humaine, associative et intellectuelle que constitue le projet. L'école de musique a résolument besoin de fonds pour continuer à former des élèves et à développer son discours dans un conteste qui n'est pas celui d'un engorgement financier permanent. Malgré la sensibilisation des élus, nous sommes aujourd'hui dans une situation très délicate, qui implique une fermeture à court terme si une solution n'est pas trouvée rapidement.

Ce sont entre 80 et 100 élèves qui risquent de se retrouver sans formation, et les emplois de cinq enseignants diplômés et reconnus pour leurs compétences qui sont directement en danger.

Nous avons donc besoin de vous pour venir soutenir ce magnifique projet ; votre présence nous permettra de lever des fonds pour finir cette année et le retentissement de l'événement à sensibiliser le public et les élus au précaire de la situation.

Par conséquent, et afin de tenter de retrouver un équilibre budgétaire, le Conseil d’administration de l’association a décidé d’organiser une fête de soutien le samedi 3 février 2018 au Gamounet à Saint-Bonnet près Riom (63).

Contact