Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

 

 

 

PUBLICITÉ

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

Émile Vacher et le Musette

Musique Urbaine Inactuelle

Philippe Krümm

(Photo d'ouverture : Émile Vacher "bébé" cliché offert par les Ursulines à sa Maman Marie-Anne Guilloux pour son arrivée à Paris - Collection P.Krümm)

Au milieu des années 70, grâce à Marcel Azzola je découvre un joueur « d’accordéon diatonique » : Émile Vacher, je comprendrai un peu plus tard que le modèle d’instrument de ce musicien est un peu « baroque », c’est un « mixte » - La main droite est diatonique mais la gauche est chromatique !

Mais c’est sur ce modèle « transitoire » dans l’histoire de l’instrument expressif à anches libres et à soufflet qu’un homme à la vie romanesque va sans référence en matière de technique d’accordéon inventer une nouvelle musique.

Certainement la première musique urbaine Parisienne : Le Musette, avec sa valse et sa Java. Pendant ce temps le tango naissait à Buenos Aires et le Rebetiko à Athènes…

De 1978 à 1994 (date de son décès), j’ai eu la chance de côtoyer Mado. Madame Vacher ce fut des heures de discussions, de promenades, de rires, de souvenirs : Louise « Mado Vacher » devint comme ma troisième grand-mère. Sa vie était incroyable, dés le début, imaginez ? Son père était le cocher de fiacre du Général Boulanger…

Émile et Mado ( Collection P.Krümm)

 

Louis Peguri et Émile Vacher (Photo Robert Doisneau)

Ma passion pour les Apôtres de l’accordéon et du musette comme les classait dans son Panthéon Louis Peguri me conduit, aujourd’hui pour le cinquantenaire de la disparition du Maitre du Musette à éditer un double CD avec un livret de 62 pages et deux CD regroupant 50 titres composés et joués par Émile Vacher et un Vinyle (Gatefold), à la couverture illustrée par un dessin de R. Crumb.

Pour une telle aventure en hommage à un acteur incontournable des musiques populaires, mort abandonné de tous, il fallait une belle équipe

Ce sera la coéditrice Vicky Michaud. Une québécoise était incontournable, pour entre autres relire sans concession les textes en Français.

Vicky Michaud (Photo DR)

Patrick Archaux, un historique des musiques Trad’. L’Homme de l’art : « Design et graphisme » qui s’enthousiasma pour ce projet et jeta sans limite son regard et sa technique au service de l’histoire du musette.

Patrick Archaux (Photo P. Krümm)

Pour que le son renaisse des 78t souvent fatigués d’avoir trop joués, une seule personne avait l’oreille et la technique : Lionel Risler.

Un dessinateur « mythique », certainement un des plus fins connaisseurs du musette de ses accordéonistes, Robert Crumb.

P. Krümm & R. Crumb (Photo Jalal Aro)

Il fallait un distributeur assez fou et talentueux, ce sera l’Autre Distribution que l’on peut qualifier de coéditeur de l’aventure. l’Autre Distribution et ses équipes dirigées par Céline Charissou et Luc Genetay.

Céline Charissou et Luc Genetay. Photo DR

 

Et puis il faut de lumineux soutiens, des gens ouverts sur toutes les musiques ce seront Dominique Delorme et Richard Robert des Nuits de Fourvière à Lyon et Meziane Azaïche du Cabaret Sauvage à Paris.

Quelques camarades : Michel Esbelin, Tiennet Simonnin, Lucien Lariche puis une pensée éternelle pour Marcel Azzola

Marcel Azzola et son Concertina Weatstone (Photo Vicky Michaud)

 

CD & Vinule : SORTIES LE 21 JUIN 2019 - Distribution : l'Autre Distribution

Le double CD, 50 titres - Livret 64 pages - 46Éditions -Distribution l'Autre Distribution -

Vinyle Gatefold, 15 titres inédits d'Émile Vacher, Couverture par R.Crumb - 46Éditions, Distribution l'Autre distribution.