Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

PUBLICITÉ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

Ethnotest

Regards sur la bourrée

Epistemologix

Là, sur le net, quelqu'un a balancé une bourrée superbe !

Belle mélodie, belle danse, beaux danseurs. Epoustouflant ! Jubilatoire ! A couper le souffle ! On était plusieurs à regarder ça, on a été scotchés ! Eblouis ! Enthousiastes ! Tous sans exception.

Elodie s'est écriée, incrédule : - "vous avez vu le parquet ? C'est du chêne, non ?".

Jennifer a dit : - "attends, j'y crois pas : les fenêtres, vous avez remarqué les fenêtres ? Rien que des baies vitrées, dis donc !".

Dylan a demandé : - "c'est pas des bouteilles qu'on aperçoit sur la table, là, dans le coin à droite ? J'arrive pas à lire les étiquettes, y a du coca, y a de la Jenlain, y a un cubi de quelque chose. Trop cool ! Supergénial !".

Et Jonathan, fasciné : - "ouah ! J'hallucine ! Matez un peu les fringues ! C'est la bourrée de Camif, arrêtez-moi si je me trompe !".

- "Moi je dirais plutôt H & M", a corrigé Bryan, qui est connaisseur.

Et Elodie, très attentive : - "en tous cas, on distingue bien la porte des chiottes, dans le fond, c'est pratique".

Moi je les écoutais, ces Elodie, Jennifer, Dylan, Jonathan et Bryan. Et je n'ai rien dit. Je vous laisse deviner pourquoi.

Mais j'ai compris une chose : c'est que dans une bourrée, chacun trouve ce qu'il y cherche. Ce qu'il connaît. Ce qui le préoccupe. Ce qui compte pour lui dans la vie.

Et c'est même ça qui est rassurant : on situe vite le locuteur.