Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

 

 

 

 



 

ڭليثر Glitter٥٥

Regard sans concession sur les musiques du maghreb

 Photo ouverture : Antoine Henault

Le 3 décembre 2019 Paraissait, discrètement, sur l’excellent site PAN AFRICAN MUSIC dirigé par Julien Kourbatoff (Label Manager chez IDOL – Distributeur Digital Français) une interview, pilotée par Théophile Pillault, de ڭليثر Glitter٥٥ (Oui ! Le nom de l’artiste est graphiquement intéressant). Il est agréable de lire le discours, vraiment scintillant, de la Demoiselle marocaine. Qualifiée “d’étoile montante de la scène électro arabe”.

 

 

Photo : Lucie Hugary

 

Deux extraits :

« Donc tout ça a commencé avec des mixes de vieilles musiques traditionnelles et des choses électroniques plus actuelles. Mais très naturellement en fait. Et là, ça a été plutôt vite. Cette esthétique, si on peut parler d’esthétique, avait grave le vent en poupe à ce moment-là et les programmations se sont enchaînées pour moi. Je me suis retrouvée dans des soirées labellisées “techno arabe”, avec des gens hyper bornés, simplement attirés par la dimension exotique, de sonorités comprises comme “orientales”. Aujourd’hui, je refuse le jeu de ces programmations dites “électro orientales”… »

 

« Ça suffit les dromadaires et les percussions, on sait faire autre chose. J’espère que sur le long terme, les artistes originaires du Maghreb seront reconnus pour leurs qualités intrinsèques, et pas uniquement parce qu’ils samplent du chaâbi ou du raï. »

 

Lire l’article complet sur : https://pan-african-music.com/glitter-interview/