Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

 

 

 

PUBLICITÉ

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

John Molineux

Le dulcimer au coeur

Gérard Viel

Artiste incontournable du mouvement folk en France John Molineux anglo-américain, ayant vécu 26 ans en Angleterre est arrivé dans l’Hexagone en 1976. Repéré pour sa technique de jeu du dulcimer, c’est également un passionné de lutherie, ainsi qu’un conteur chaleureux. Il a collaboré avec John Renbourn, Dan Ar Braz, Alain Le Goff et est toujours actif aujourd’hui dans le domaine du conte, de ses concerts ou conférences ainsi que la lutherie pour ses nécessitées personnelles.

Comment s’est faite ta rencontre avec le dulcimer ?
Par  amitiés avec John Pearse qui était un guitariste et chanteur folk anglais qui a  été connu dans les années 60 en animant des cours de guitare sur la télévision BBC,  et plus tard avec  Roger Nicholson considéré comme l’un des  plus important joueurs  de dulcimer en Angleterre toujours dans les années 60. Ces rencontres ce sont faites dans les folk clubs, et dans des ambiances chaleureuses et conviviales typiques cette période. J’ai construit quelques dulcimers (à côté de mes études de lutherie à Newark) y compris pour Roger Nicholson et pour Barry Dransfield (folk singer anglais). Je n'ai pas été tenté de jouer l'instrument avant mon déménagement en Bretagne en 1976. Mon ex-épouse en avait chez elle, il avait une sonorité très cristalline (proche du clavecin, instrument que j'aime beaucoup). Je l'ai essayé et l’aventure continue toujours

Que représente cet instrument pour toi ?
La bonne correspondance entre lui et mes capacités (aisances neuro-musculaires/intellectuelles/auditives etc) m'a permis de le jouer bien mieux que tous les autres instruments que j'avais joué avant (guitare, mandoline, flûtes...) et m'a donc donné la possibilité d'être musicien professionnel. Mais en-dehors de cela le dulcimer n'a pas une place à part pour moi, c'est un excellent instrument comme tant d'autres – j'aurais été content de trouver ces mêmes aisances sur n'importe lequel autre instrument, l'important pour moi est de pouvoir m'exprimer aussi bien que possible en musique, peu importe le moyen. Si j'ai un instrument « passion » c'est le violon, par mon chemin dans sa lutherie et aussi le fait que c'est mon « instrument de fête », celui que j'ai souvent avec moi, que je joue en collectivité etc avec beaucoup de plaisir (mais je n'ai absolument pas la capacité pour en devenir un bon joueur ! )


Peux tu nous présenter brièvement les origines du dulcimer, et la manière d’en jouer ?
Je ne suis pas un expert en son organologie et techniques (à part mes propres techniques et modèles d'instrument personnels). J'affirme que (au contraire des idées reçues) qu'il n'est pas un instrument d'origine celtique. Mais peu importe … il est surtout un excellent instrument à adapter à toutes formes de musique, rien n’empêche le luthier ou joueur d'y imprimer et créer ses lubies ! Après tout, c'est ça la vraie « tradition », non ?


Quelle est ton éducation musicale ?
Quelques années de piano
(de 5 à 15 ans) ; beaucoup de chant à l'église (par ex la cathédrale de St Albans) ; folk clubs (Birmingham, ensuite Londres '65 – '76) ; autrement : autodidacte pour le dulcimer.


Tu dois partir sur une île déserte, quel CD ou vinyle vas tu emporter ?

Peut-être bien "I have a dream" de Martin Luther King ; ou «4’33 »  de John Cage me plairait beaucoup aussi ….la première est une magnifique musique de l'esprit humain, l’autre un beau silence où toute musique déjà entendue pourrait rejaillir en moi...


Pour les passionnés et les néophytes, John Molineux nous propose de visiter les sites suivants (il y en a d’autres….)

http://www.dpnews.com/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dulcimer

Contact John Molineux : http://johnmolineux.com/