Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

 

 

 

 


PUBLICITÉ

PIPASSO

C'est la douziéme !

François Saddi

La Compagnie AMUSéON est basée à Abbeville en Picardie. Elle multiplie les actions auprès de divers publics depuis maintenant près de 23 années. Prenons quelques instants avec ses fondateurs, Ghislaine et Yves Desmaris, pour tenter d’en faire un peu le tour !

Votre compagnie a maintenant l’âge de la maturité, elle est bien implantée dans le paysage musical du nord de la France. Pouvez-vous en quelques mots pour commencer, décrire vos motivations et vos objectifs ?

Il y a encore peu de temps, dans les références culturelles la musique traditionnelle de Picardie n’existait guère : pas de répertoire, pas de musiciens, pas d’instrument spécifique… Or, c’est juste impossible qu’une région soit vierge de fêtes et de chansons pour les célébrer ! Même si elle a durement souffert des dernières guerres mondiales, avec ces millions de morts de toutes les nations sur son sol. Nous avons souhaité nous atteler à cette tâche, la même qui a été réalisée dans les autres régions, dont les précurseurs ont commencé dans les années 70. Nous avons juste 50 ans de retard !!!

Le Pipasso ?

C’est une si jolie cornemuse ! Dans notre belle compagnie AMUSéON, la cornemuse est sur scène, en bal et en concert, mais aussi dans la rue en fanfare. C’est grâce à notre collaboration avec Remy Dubois que nous pouvons mener à bien tout ce projet. Il a mené des recherches depuis les années 70 sur cet instrument, nommé Muchosa en Wallonie. Voir le livret du double album « Cornemuse picarde » !

Et si on parle de musique traditionnelle dans le nord de la France, existe-t-il des différences entre celles de l’Artois, des Flandres ou de la Picardie ?

La Flandre a son répertoire, de part et d’autre de la frontière avec la Belgique.

La Picardie : « Nulle province n’a allumé plus de feux que la Picardie aux veilles de la Saint Jean et de la Saint Pierre... » (Jacques de Wailly et Maurice Crampon – 1968). C’étaient les fêtes des Béhourdy, ou Bois Hourdy. Nous avons joué dernièrement lors de la plus ancienne de ces fêtes à Chambly (60) : c’était la 770ième édition !!!

Elles nous laissent des rondes en 6/8, notées en mineur, très anciennes (1649). Nous y trouvons aussi un répertoire de chansons en 4/4, avec un style propre, dont tous les airs des carillons dans les fameux beffrois.

Picardie, Artois et une partie de la Wallonie ont des dénominateurs culturels communs : d’abord la langue picarde, puis un amour de l’humour et du calembour (c’est une terre de conteurs, de marionnettes, de géants, de ducasses et réderies*), les carillons dans les beffrois, et la cornemuse picarde.

(* Une réderie est une manifestation populaire de type brocante, vide-grenier…)

Pouvez-vous maintenant présenter vos principales actions auprès des divers publics que vous touchez : les ateliers de musique, le bal des Tchots loups et les Pipassonneurs ?

Dans l’objectif d’augmenter le nombre de pratiquants, je donne des cours de pipasso depuis 2006 : une trentaine de musiciens ! Ils forment la fanfare de cornemuses « Les Pipassonneurs ». Yves fait tourner un atelier d’accordéon depuis 2009, avec une vingtaine de participants : cela donne le collectif AAAA. Avec ce creuset de musiciens, nous organisons une session mensuelle de musique traditionnelle dans les cafés : le « Bœuf Itinérant ». Quant aux enfants, nous nous adressons volontiers à eux dans un bal conçu pour eux, le Bal des Tchots Loups, et nous menons des actions pédagogiques avec plusieurs établissements scolaires chaque année. Cette année, il s’agissait d’ailleurs d’un lycée : nous avons travaillé avec des lycéens et des apprentis.

Quelques mots maintenant sur vos productions biblio discographiques !

Le groupe AMUSéON a produit 7 albums, dont les premiers sont épuisés (collector !), 1 album des Pipassonneurs avec la fanfare brésilienne Maracaju, 1 album pour enfants, et une anthologie de cornemuse picarde. Voici les derniers :

- « Drière St Leu » (Musique traditionnelle des Hauts de France : Picardie, Flandre, Artois, avec les explications des danses).

Fin gourmets, nous assemblons mélodies et chansons oubliées, comme le « Qlélé », du carnaval d’Abbeville, le « Tchot Cot » de Long, et autres petites merveilles inédites. Le pipasso dont je joue, répond au violon de Caroline Mambou, à l’accordéon tonique d’Yves, sur tapis des percussions inventives de Jean Caron. Et en plus, nous chantons !

- « Cornemuse picarde » (double album + livret 150p).

Dans le premier CD sont rassemblés des extraits des différents concerts de pipasso qui ont été donnés lors du Festival du Pipasso, soit, par ordre de programmation : François Lazarevitch -- Remy Dubois - Jean-Pierre Van Hees - Julien Barbances - Ghislaine Desmaris - Thierry Bertrand - Olle Gerris -Yan Cozian. Le second est enregistré en studio. Le tout est complété par un livret de 150 pages d’entretien avec Remy Dubois sur la cornemuse 16p et le pipasso.

- « AMUSéON chante pour les enfants » (Chansons et danses de Picardie pour les petits et les grands.

Un CD avec comme ingrédients des chansons en Picard et en Français accompagnées à la guitare, au pipasso et aux percussions. Il comporte trois parties : chansons pour les grands, danses pour les grands et danses chantées pour les petits. Avec un livret en couleur comportant les textes des chansons, ainsi que les explications des danses.

Et ce festival dont ce sera la 12ième édition en septembre 2018 ?

Nous organiserons le 12ième Festival du Pipasso à Flixecourt (80), une belle fête populaire qui met à l’honneur le pipasso. C’est un rendez-vous unique en son genre, qui réunit musiciens et festivaliers de la région et de France, le dernier WE de septembre les 29 et 30. Il y a un Grand Bal le samedi soir (autour du Pipasso comme il se doit), et une grande manifestation festive gratuite le dimanche. Cette année, la cornemuse picarde sera sonnée par un virtuose du… uilleann pipes : Calum Stewart. Il nous régalera aussi de ses merveilleuses musiques sur la cornemuse irlandaise en concert et en bal.

Nous aurons également le plaisir d’entendre la Fédération des Sonneurs de Veuze : leur rassemblement est exceptionnel, et nous sommes très fiers qu’ils aient choisi notre festival pour le faire ! Et puis il y aura aussi des fanfares, du cirque, du conte et des exposants.

Des projets pour l’avenir ?

Nous sommes en train de créer un spectacle de théâtre et musique : le « Tchot Poucet », où le petit héros du vieux conte de Perrault est un enfant de misère contemporain : un petit migrant en dérive sur un pauvre radeau…

Nous écrivons musiques et chansons, ce sera à la fois émouvant et burlesque : on aime le burlesque !

Parallèlement nous travaillons la musique de rue avec une petite formation « Les derniers Cannibales », pour qui nous venons de construire un géant porté : le Grand Lustucru !

 

Pour aller plus loin : www.amuseon.fr