Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Des mondes de musiques

 En lisant avec gourmandise les articles de 5planètes.com, vous pouvez écouter Canal Breizh, en cliquant sur le logo.

Gilbert Bourdin

Gérard Alle et Gaby Kerdoncuff se souviennent …

"Y en a qui Donne, s'Adonne, Redonne, Fredonne. Y en a qui : Chante, Déchante, Rechante, Enchante, Yen a qui Cour, Accour, Secour, Concour, Y en a qui Passe Dépasse Repasse Trépasse"

(Paroles de Mais Ja Mais Ja – Les Ours du Scorff)

Quand une personne nous quitte, ses amis réagissent; il faut dire que Gilbert Bourdin était un poète, un compositeur, un philosophe… doux et rare comme un ours du Scorff.

 

Lire plus

Fable

La croisade d’Igor.

Etienne Bours

Une conversation récente m’a poussé à écrire une petite fable. Un ami me soutenait mordicus que « la musique n’a pas de sens » (ce sont ses propres mots), il allait jusqu’à prétendre que les musiques composées par Vivaldi pour illustrer les Quatre saisons peuvent se passer de références aux saisons en question, au point d’être interchangeables ! Sa principale référence était Igor Stravinsky qui, en 1935, s’était exprimé en ces termes dans son livre Chroniques de ma vie : « Je considère la musique par son essence, impuissante à exprimer quoi que ce soit : un sentiment, une attitude, un état psychologique, un phénomène de la nature, etc. L'expression n'a jamais été la propriété immanente de la musique. La raison d'être de celle-ci n'est d'aucune façon conditionnée par celle-là ». Mon expérience dans le très vaste domaine des musiques traditionnelles et populaires, mais aussi leurs influences sur les musiques dites classiques et contemporaines, m’amène à dire à quel point je suis en désaccord avec Stravinsky qui est, par ailleurs, un compositeur dont les œuvres me touchent beaucoup. Alors, j’ai imaginé cette petite fable que j’appelle la croisade d’Igor.

Lire plus

Musiques du monde ?

Un seul disque pour vous montrer de quoi il s’agit

Etienne Bours

Écrire une chronique de disque est un exercice difficile, ingrat et, finalement peu attrayant lorsqu’on a envie d’écrire sur la musique et non sur une seule réalisation. En écrire plusieurs, voire beaucoup, devient alors fastidieux, répétitif et bien souvent rébarbatif. Quand on en a écrit des centaines sur plusieurs années, on a tout simplement l’impression de réutiliser ad libitum le même vocabulaire, les mêmes expressions, les mêmes images.

 

Lire plus

L’ethnomusicologue et le musicien

Bernard Lortat-Jacob – Marc Perrone

Ils se connaissaient, s’étaient parfois croisés, s’admiraient beaucoup…

Lire plus